Développement personnel,  Parentalité bienveillante,  Relation amoureuse

Savoir s’écouter et comprendre le langage de l’autre

Avez-vous déjà remarqué que vous n’utilisez pas les mêmes mots suivant les personnes avec qui vous vous trouvez ?  Bien sûr cela est évident lorsque l’on s’adresse à des enfants car nous devons utiliser un langage simplifié afin de leur expliquer des concepts difficiles, ou tout simplement s’assurer qu’ils ont bien compris ce qu’on attendait d’eux. Mais ce ne sont pas que les mots ce sont également les attitudes qui changent.

Un exemple parlant est la façon dont on se comporte lorsque nous sommes en présence de nos parents. Bien qu’à l’âge adulte nous avons très souvent trouvé une manière d’être et de réagir qui nous convienne, celle-ci peut voler en éclat au contact de certaines personnes, notamment celles qui ont fait partie intégrante de notre enfance. Peut-être avez-vous déjà fait cette expérience… à peine 24 heures passées chez ses parents et voilà qu’on a l’impression de ne plus être aussi en phase avec nous-mêmes, on perd vite patience. À quoi cela est dû ? Ces changements de langage et d’attitude sont le reflet de vos relations avec la personne, notamment ce que vous attendez d’elle (dans le cas d’un parent c’est surtout le besoin de reconnaissance et l’envie qu’il soit fière de nous).

Prenons un mot simple comme « je t’aime ». Écrire ou dire « je t’aime » a une signification différente suivant la relation que vous avez avec la personne à qui les mots s’adressent, mais aussi suivant la confiance et le bien-être que vous éprouvez dans votre vie au moment précis où vous prononcez ces mots. Ce « je t’aime » est-il un questionnement « est-ce que tu m’aimes toi aussi » ? Est-il dit pour rassurer l’autre ? Est-il dit de façon banale pour simplement clôturer une conversation ou un e-mail ? Parfois il est dit car on sait que l’autre l’attend mais avons-nous envie de lui dire à ce moment-là, le pensons nous à ce moment précis. Et parfois « je t’aime » est un merci ou un cri du cœur.

Il y a donc deux dynamiques qui régissent nos échanges : à la fois ce que nous voulons faire passer comme message, mais aussi ce que nous répondons aux attentes émotionnelles de l’adulte ou l’enfant en face de nous.

Pour que nos relations soient saines et nos paroles bénéfiques celui qui donne et celui qui reçoit doivent être en phase, et surtout à l’équilibre (on ne peut pas être seulement dans l’écoute ou seulement dans la parole). À ce moment-là nous parlons véritablement le même langage. La compréhension de l’autre sera maximum et réciproque. Pour se faire nous essayons de prêter d’avantage attention à nos mots et gestes, et d’entendre véritablement le langage de l’autre, non seulement dans notre relation de couple mais aussi avec nos enfants et le monde extérieur car, nous l’avons remarqué, cela permet de vivre des relations plus sereines. De cette manière nous tentons de répondre aux perspectives de l’autre en choisissant d’instaurer un dialogue authentique et créateur de sens.

« Ça a été le travail chéri(e) aujourd’hui ? » Essayez de remplacer cette question banale à laquelle on répond souvent par l’affirmative (en soupirant) avec des questions plus précises, chaque jour différentes, par exemple « de quels sujets avez-vous parlé en réunion ? ». Ces questions sont basées sur la connaissance de l’autre et l’écoute. Prêtez attention à la réponse et vous verrez que cela amènera une réciprocité dans les questions et vos échanges en famille seront plus riches.

Voici des exemples de questions que vous pouvez poser à votre enfant en rentrant de l’école :

  • A quels jeux as-tu joué avec tes copains dans la cour de récréation ?
  • Qu’as-tu mangé à la cantine ?
  • Est-ce que certains de tes camarades ont du mal à écouter les consignes ?
  • As-tu appris quelque chose de nouveau ?
  • Quelle est la chose la plus drôle qui est arrivée aujourd’hui ?
  • As-tu fait quelque chose de gentil pour aider un camarade ?
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Abonnez-vous pour ne jamais rater un nouvel article !